• Accueil
  • Documentations
  • Longes antichutes

Longes antichutes

Les longes antichute et les autres systèmes antichutes, le facteur de chute, la force choc.

DANS LA PRATIQUE

Une longe sans absorbeur n'est pas faite pour réceptionner une chute (donc un choc). Ce n'est donc pas une longe antichute. Une chute réceptionnée sur les longes sans absorbeur peut être dangereuse.

Attention, une chute même de faible hauteur peut provoquer lors du choc une force dépassant largement les 600 daN !!!.

Le seuil d'occurence des lésions est fixé à 600 daN. On ne le dépasse pas si :

  • On utilise une longe avec un absorbeur.
  • Si le facteur de chute est inférieur à 0,3 (cordage de 16 mm maxi toronné, ou corde à la norme EN 1891 type A)
  • On utilise correctement un antichute à rappel automatique.
  • On utilise correctement un antichute mobile.

Si on utilise une longe avec absorbeur, il faut prendre garde à l'espace libre en dessous du point d'ancrage (De 4 à 6 m minimum suivant les modèles). De plus, il faut toujours envisager le décrochage rapide après une chute éventuelle. (R 4323-58).

La mise en oeuvre de techniques de retenue et/ou de maintien évite les chutes.

Longe pour retenue de chute
Retenue de chute - extrait catalogue Petzl

DANS LES NORMES

  • Une longe destinée à réceptionner une chute doit répondre à la norme EN 355.
  • Une longe marquée EN 354, ou EN 358, ou sans marquage EN ne doit pas être utilisée pour réceptionner une chute !!!
  • Un appareil antichute sera marqué EN 353 ou EN 360.
  • Tous les autres appareils marqués EN où ne figurerait pas une de ces norme : EN 355, EN 353-1, EN 353-2 ou EN 360 ne sont pas destinés à réceptionner une chute !
  • Les connecteurs utilisables pour les travaux en hauteur répondent à la norme EN 362.
  • Une longe marquée EN 354, ou EN 358, ou sans marquage EN ne doit pas être utilisée pour réceptionner une chute !!!
  • Une corde destinée aux antichute EN 353-2, répond à la norme EN 1891 type A.

Si on travaille avec un risque de chute

La chute va provoquer un choc sur le matériel et... l'utilisateur.

Ce choc ne doit pas dépasser 600 daN, seuil d'occurence des lésions. (Normes EN 353-1, 353-2, 355, 360, 363, 364)
Dans ce cas le risque peut être couvert avec le matériel suivant :

  • Une longe avec absorbeur d'énergie. (EN 355)
  • Un antichute mobile. (EN 353-1 ; EN 353-2)
  • Un antichute à rappel automatique.

Un utilisateur averti pourrait aussi couvrir ce risque (parfois ) avec une longe en corde en ne risquant pas de faire une chute de plus du tiers de la longueur de sa longe. (Facteur de chute 0,3 : Soit 1 m de chute sur une corde de 3 m, ou 0,30 m sur une longe de 1 mètre). À la condition que la corde soit au plus de diamètre 16 mm si elle est toronnée, ou, si elle est tressée qu'elle réponde à la norme EN 1891 type A.

Un utilisateur averti pourra couvrir ce risque en utilisant une technique de progression semblable à celle utilisée par EDF pour l'ascension des pylônes (Technique d'escalade). 

Quel matériel utiliser ?

LONGES AVEC ABSORBEUR D'ÉNERGIE. Norme EN 355

Longe antichute Petzl
Longe antichute Petzl


Si on travaille avec un risque de chute :

Avantage :

Une longe avec absorbeur limitera le choc à un maximum de 600 daN pour une masse de 100 kg qui chuterait en étant au dessus du point d'ancrage.(Facteur de chute 2)

Inconvénients :

  • L'espace libre nécessaire en dessous du point d'ancrage ira de 3 m à 6 m en fonction de la longueur de la longe et du développement de l'absorbeur. (Tirant d'air). Mais aussi de la position de 'intervenant par rapport au point d'ancrage.
  • Limite de longueur : 2 mètres.


Plutôt que de risquer une chute, même sur une longe avec absorbeur, il est bien meilleur et souvent possible de mettre en place un dispositif de maintien ou de retenue lequel interdira la chute.

 

 

ANTICHUTES MOBILES. Norme EN 353-2

Antichute mobile sur corde
Antichute mobile sur corde

Avantages

  • Un antichute mobile suit l'opérateur, en principe la hauteur de chute sera faible. (Mais pas forcément le facteur de chute, en particulier si on est proche de l'ancrage. C'est pourquoi les antichutes sur câble et sur rail sont prévus avec des absorbeurs.)
  • Un antichute mobile (en particulier sur corde) peut servir de point d'appui.
  • Un antichute mobile sur corde peut être utilisé dans un système de retenu.
  • Permet d'utiliser des points d'ancrage éloignés. (Ce qui diminue le facteur de chute)
  • Pas de limite de longueur.

Inconvénient :

Beaucoup de ces appareils doivent être manipulés (tenus à la main) lors des déplacements sur plans inclinés, sauf l'Asap de Petzl.

ANTICHUTES A RAPPEL AUTOMATIQUE

Antichute à rappel automatique, enrouleur
Antichute à rappel automatique, enrouleur

Avantages : Fonctionnement automatique.

Inconvénient :
Attention au respect de la règle suivante :

  • C'est l'appareil qui doit être positionné sur l'ancrage (Sauf précision ou autorisation du constructeur).
  • Le déplacement latéral au dessous de l'axe de sortie du câble ou de la sangle ne doit pas excéder le quart de la longueur de câble ou de sangle sorti. Cette précision doit être indiquée par le fabricant.

Règles à respecter pour antichute, enrouleur
Règles à respecter pour antichute, enrouleur

Longes simples et longes réglables dans les normes

Attention, ces longes ne sont pas destinées à arrêt une chute mais à se trouver en situation de maintien ou de retenue.

Des indications dans 3 normes :

EN 363 : Systèmes d'arrêt des chutes. Dans la série :"EPI CONTRE LES CHUTES DE HAUTEUR",
1 er alinéa du 4.2 de la norme EN 363 :"Un harnais d'antichute et une longe sans absorbeur d'énergie ne doivent pas être utilisés comme système d'arrêt des chutes."

En 354 : Longes. Dans la série :"EPI CONTRE LES CHUTES DE HAUTEUR",
La norme EN 354 nous apprend que les longes peuvent être en cordes en fibres et sangles, en câbles métalliques, en chaînes. Elles doivent avoir une résistance de 22 kN pour ce qui est synthétique et 15 kN pour les longes métalliques. Elles doivent avoir des extrémités appropriées. Point intéressant, on apprend aussi au chapitre 4.2.1 qu'une longe munie d'un absorbeur d'énergie ne doit pas dépasser 2 m de longueur extrémités ou connecteurs compris. Mais c'est dans le chapitre 7 "Notice d'information des fabricants" ou figure la liste des indications que les fabricants doivent faire porter sur la notice qu'on relève ceci au point b :"Une longe sans absorbeur d'énergie ne doit pas être utilisée comme système d'arrêt des chutes", faisant écho au 1 er alinéa du 4.2 de la norme EN 363 :"Un harnais d'antichute et une longe sans absorbeur d'énergie ne doivent pas être utilisés comme système d'arrêt des chutes."

En 358 : Ceintures de maintien au travail et de retenue et longes de maintien au travail. Dans la série "EPI POUR LA PRÉVENTION des CHUTES de HAUTEUR" .
Au point 6.1 : Notice d'information du fabricant, les points f et g méritent une attention :
f : (La notice doit comporter) "un avertissement que l'équipement ne doit pas être utilisé pour l'arrêt des chutes et qu'il peut être nécessaire de compléter les systèmes de maintien au travail ou de retenue avec des dispositifs de protection contre les chutes de hauteur, de type collectif (filets de sécurité par exemple) ou individuel (système d'arrêt des chutes conformes à l'EN 363)."
g : (La notice doit comporter) " une instruction relative à la mise en place et/ou au réglage de la longe de maintien au travail, de manière à ce que le point d'ancrage se trouve au niveau de la taille ou au dessus ; la longe est maintenue tendue et le déplacement libre est limité à 0,6 m au maximum ;"

 

La force choc

En étant optimiste et en considérant que l'opérateur ne passe pas au dessus du point d'ancrage, avec une longe sans absorbeur on peut s'attendre à des chocs de l'importance suivante :

Valeurs pour un facteur de chute 1 sur différents supports (cordes et sangles)
Facteur de chute 1 : L'opérateur est au niveau du point d'ancrage Masse métallique Masse métallique Dans un harnais Dans un harnais
Poids

Longe en corde toronée de 16 mm

Longe en corde de 11 mm EN 1891 A

Sangle plate de 2 com de large, type sangle d'ancrage

100 kg

1131 daN

1021 daN

2097 daN

80 kg

1011 daN

913daN

1876 daN

100 kg

792 daN

715 daN

1468 daN

80 kg

707 daN

639daN

1313 daN

Note : Les résultats des colonnes "dans un harnais" ont été établies d'après les indications publiées dans "techniques de la spéléologie alpine" de Georges Marbach et Bernard Tourte aux éditions Expé en 2000 : " Des chutes réelles, réalisées grâce à des cobayes courageux (ou inconscients ?), ont montré que...l'affaiblissement de la force choc résultante était d'environ 30 % par rapport aux valeurs théoriques".

Pourquoi voit-on un grand nombre d'utilisateurs avec des longes sans absorbeur ?

  • Parce que les longes sans absorbeur sont moins chères ?
  • Parce qu'on ignore l'importance des chocs provoqués par une chute retenue dans un EPI ?
  • Parce qu'on pense qu'une chute de faible hauteur ne provoque pas de choc important ?
  • Parce que des acheteurs et des vendeurs sont ignorants et/ou peu scrupuleux.
  • Parce que les utilisateurs ne risquent pas de chuter.
  • Parce que les techniques de retenue sont ignorées.

Au choix...

Nous contacter

Adresse

MATIERES
Rue de la Grande Terre
38660 LE TOUVET,
FRANCE

Contact

Tel : 04 76 08 36 27
Fax : 04 76 70 30 54
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires

Lundi - jeudi : 9 h - 18 h
Vendredi : 9 h - 17 h